Aller à Limoges par autoroute ou par Hyperloop

L’été dernier, je vous parlais de notre passage par Bourges et sa magnifique cathédrale mais aussi de sa difficulté à trouver sa place dans la France de la mondialisation. Limoges 200 kilomètres plus au sud, ses 130.000 habitants et son patrimoine historique, c’est Bourges en plus grand mais encore plus enclavé. Le TGV n’a pas décidé de s’y arrêter et rejoindre les villes voisines de Poitiers ou Bordeaux en voiture reste un parcours du combattant. Limoges semblait condamnée à  rester à l’écart des grands axes. A ma grande surprise, deux projets innovants annoncés simultanément visent à désenclaver la ville : une autoroute financée par les entrepreneurs locaux et un projet fou d’Hyperloop Paris-Limoges

LIMOGES POITIERS EN AUTOROUTE

Limoges Poitiers 120km / 2h30 : la vieille RN 147 vous achemine entre les deux villes majoritairement sur 2×1 voies semées de poids lourds. Elle est particulièrement accidentogène. Le projet de train à grande vitesse a été abandonné. Pas rentable! Le projet d’autoroute a été enterré par l’Etat. Trop cher! Reste un hypothétique projet pour transformer la RN147 en 2×2 voies par petit tronçon… qui devrait durer 20 ans. Les limougeauds ne sont pas prêts d’aller facilement à Poitiers et au delà dans tout l’Ouest de la France. La France de l’intérieur souffre.

Mais les entrepreneurs locaux ne sont pas résignés. 1400 chefs d’entreprise fédérés par la MEDEF local se sont mobilisés et affirment pouvoir financer sur fonds privés 60% d’une future autoroute Limoges Poitiers. Déjà les oppositions sont fortes. Le Conseil Général s’oppose à cette initiative :  » cette solution miracle ferait payer aux haut-viennois deux fois, par le biais de l’impôt puis une seconde fois au péage ». Les classiques freins aux projets autoroutiers se font entendre. Bref le projet est loin d’être réalisé et donnera lieu à des batailles locales dont nous Gaulois avons le secret. Je suis bien incapable de juger de la pertinence de l’initiative mais je trouve intéressant que face à la résignation de l’état, les acteurs privés locaux se mobilisent. Bonne idée, chimère ou utopie, l’avenir le dira.

Résultat de recherche d'images pour

LIMOGES PARIS EN HYPERLOOP

En parlant d’utopie, un autre projet agite ces derniers jours le Limousin : le développement d’un Hyperloop qui permettrait de relier Paris à Limoges en 20 minutes. Hyperloop est une utopie technologique imaginée par Elon Musk. Il s’agit d’un nouveau type de moyen de transport : des capsules sur un coussin d’air se déplacent à très grande vitesse à l’intérieur d’un tube à plus de 1000 km/ heure. Hyperloop est la version futuriste des trains à sustentation magnétique.

Comme à son habitude Elon Musk a lancé le projet en 2013 à grand renfort de communication. Il y a ajouté une vraie originalité : le développement technologique en mode open source collaboratif suivant le même principe que les logiciels libres comme Linux, ne déposant aucun brevet. Et la mayonnaise prend. 24 équipes du monde entier ont participé au Hyperloop pod competition, une compétition de prototypes Hyperloop. Le vainqueur WARR Hyperloop a atteint la vitesse de 323 km/heure encore éloignée de la cible.

Les projets d’Hyperloop fleurissent dans le monde entier mené principalement par 4 start-ups nord-américaines : SpaceX Hyperloop, VirginHyperloop One, Hyperloop Transportation Technologies et Transpod. A noter le duel de visionnaires entre Elon Musk et Richard Branson. C’est sans surprise dans la nouvelle Babel à Dubaï  qu’est prévue la première réalisation concrète (12 minutes de trajet pour effectuer les 140km séparant Dubaï d’Abu Dhabi) pour l’exposition universelle de 2020. 

La France pays du TGV ne pouvait rester à l’écart de ce mouvement. C’est justement à Limoges que la société canadienne Transpod présidée par un français Sébastien Gendron envisage d’installer sa piste d’essai de 3 km de long et son centre de recherche Européen. Montant de l’investissement 20 millions d’Euros mais dont 10 millions à apporter par les collectivités locales. Un adjoint au maire de Limoges et plusieurs notables locaux se sont pris de passion pour le projet et ont créé une association de soutien Hyperloop Limoges. Le conseil départemental de la Haute Vienne semble avoir fait le pari d’accompagner le projet fournissant un terrain sur l’ancienne voix ferrée de Droux et en contribuant au financement.

Une course contre la montre mondiale est lancée. Le chantier devrait commencer cet automne pour un centre opérationnel en 2019.La compétition est rude. En France, Hyperloop TT mène un projet concurrent à Toulouse. Une compétition mondiale pour une utopie : le business model est fragile comme de la porcelaine. Un atout pour Limoges!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s