Rendez nous Marie Pervenche

Une fois n’est pas coutume, vous pourrez me traiter de populiste démago après avoir lu cet article. Mais voyez-y le coup de gueule du Parisien énervé. Depuis le 1er janvier, le PV, « la prune » a été remplacé par le FPS « forfait post stationnement« . J’avais été sérieusement agacé de voir à cette occasion le montant de l’amende augmenter mais ce n’est que quelques semaines plus tard que j’ai découvert derrière ce changement de sigle se cachait une réforme nettement plus vicieuse sur le stationnement. Au nom d’une saine ambition, réduire la circulation automobile dans la ville, une magnifique pompe à fric avait été mise en place.

J’habite dans un quartier de Paris où se garer est compliqué surtout depuis la mise en place d’une politique systématique de réduction du nombre de places de stationnement. La mise en fourrière s’y pratique de manière implacable : tous les jours à 8h05 arrive une armada d’une petite dizaine de véhicules qui font le ménage sur des places de livraison bien souvent inutiles. Je présente ensuite la caractéristique d’être un dangereux privilégié bénéficiant d’une voiture de fonction… pour aller voir des clients… Ce texte explique pourquoi les gens comme moi n’ont pas droit au stationnement résidentiel et sont donc condamnés à se garer dans les parcs concédés ou privés. Il est assez hallucinant. J’ai cru à une mauvaise blague quand je l’ai découvert.

« La politique municipale engagée depuis 2001 vise à réduire la pollution atmosphérique générée par les déplacements automobiles. Elle ne doit pas privilégier les déplacements pendulaires (de type domicile-travail) générateurs de pollution, qui sont nécessairement induits et attachés à la notion de véhicule de fonction.

Le tarif résident a été créé afin d’inciter les résidents parisiens à utiliser des modes de déplacement alternatifs à la voiture particulière pour leurs déplacements professionnels et leur trajet quotidien entre leur domicile et leur travail. Par nature, une voiture de fonction est mise à disposition de son conducteur afin d’effectuer ce type de trajets. 

Elle ne pourra pas faire l’objet de la délivrance d’une carte de stationnement résidentiel. Le véhicule sera donc soumis au régime de stationnement visiteur, qui, afin de permettre une rotation des véhicules et réduire la pression du stationnement, limite le stationnement à 6h consécutives au même emplacement.

Dans ces conditions, la solution proposée par la municipalité aux résidents bénéficiant d’un véhicule de fonction repose sur l’offre de stationnement par abonnement dans les parcs concédés ou privés « 

Je m’étais donc résigné à payer mon stationnement plein pot et à prendre quelques prunes. Mais avec le FPS tout change. J’ai vite constaté une augmentation massive de la fréquence de contrôle. Plus le droit à l’erreur ou le FPS tombe. Il faut dire que le contrôle n’est plus effectué par les agents de la préfecture de police mais par les agents de contrôle de prestataires mandatés par la mairie de Paris : Moovia et Streeteo. Le contrat qui les lie à la Mairie de Paris ne rémunère pas encore ces prestataires au nombre d’amendes (ça sera la prochaine étape) mais bien au nombre de contrôles effectués quotidiennement : l’objectif fixé contractuellement par la municipalité est de 75.000 contrôles chaque jour, sur les 140.000 places de stationnement payantes dans la capitale.

Les prestataires de service en bons entrepreneurs ont travaillé sur la productivité de ce nouveau business. Pour aider ses agents dans leur mission, Moovia « utilise une panoplie de moyens automatisés à l’aide de scan-car Renault Zoé et de scooters électriques. L’établissement des FPS ne sera pas effectué directement par les machines, il s’agit d’un pré-contrôle destiné à orienter les agents verbalisateurs vers les zones où sont recensées le plus d’infractions. » En quelque sorte, des chars à l’appui de l’infanterie.

Je me suis donc mis à payer avec plus de régularité le stationnement. J’ai alors découvert toutes les subtilités du FPS. Devinette : 1 heure coûte 2.40€, 2 heures coûtent 4.80€. Combien coûtent 6 heures? Vous avez répondu 6 x 2.40 = 14.40€. Perdu. Réponse 35€ car au bout de 2 heures, on vous encourage lourdement à dégager. Il faut que ma sieste du samedi n’excède pas 2 heures!!! Le système de recouvrement a également été modernisé. Adieu les horodateurs, bonjour l’appli pour smartphone avec géolocalisation. Il y a aussi un système d’escompte pour paiement comptant. Si vous payez dans les 48 heures, votre amende sera minorée de 20%. Un habile financier a dû concocter l’affaire.

Les couacs ne se sont pas faits attendre notamment autour de la société Streeteo. Il faut dire que ses employés ne sont ni surqualifiés, ni surpayés. Je n’aime pas trop faire de délit de sale gueule mais certains contrôleurs croisés dans ma rue m’ont fait plutôt peur. Je n’aurais pas aimé les croiser dans une rue déserte tard le soir…. À contrario, ils sont moins respectés que leurs prédécesseurs de la préfecture de police ce qui a conduit à plusieurs agressions. Au mois de janvier, deux conducteurs de Streeteo ont été pris pour usage de stupéfiants. Des employés zélés ont aussi verbalisé des véhicules de police…. Dernier scandale en date, pour rentrer dans son quota, la société Streeteo avait trouvé une solution à moindre coût : le contrôle bidon. Elle s’était constituée un listing de plaques d’immatriculation et ses employés entraient chaque jour les mêmes plaques dans le système sans réellement effectuer les contrôles sur le terrain… Sans compter les risques de conflit d’intérêt : Streeteo appartient à la même société que les parkings Indigo : le FPS un excellent moyen de booster la fréquentation des parkings souterrains!

Au final FPS c’est un dangereux mélange de dogmatisme idéologique anti-voiture, de hausse d’impôts déguisée et d’un curieux partenariat public-privé. Tous les ingrédients sont réunis pour des dérives inacceptables et de futurs scandales. Le Canard Enchaîné a d’ailleurs flairé le bon filon. En attendant les prochaines municipales, nous payons. Rendez nous Marie Pervenche!!!!!

3 réflexions sur “Rendez nous Marie Pervenche

  1. Je crois qu’il faut y voir un moyen de diminuer non seulement les places de stationnement, mais aussi le nombre de véhicules. Nos sociétés étouffent sous les véhicules et les grandes métropoles offrent des moyens de transport alternatifs qu’il faut encourager pour pouvoir les améliorer. Il existe certainement un plan directeur sous-jacent. Par contre, faut-il s’en offusquer à l’heure où l’automobile et la ville ont cessé de bien rimer l’une avec l’autre ?

    J'aime

    1. Vous avez raison. Il faut limiter la voiture en ville. Je préfère la carotte au bâton. Si vous prenez les transports en commun aux heures de pointe, vous comprendrez pourquoi tant de gens privilégient la voiture

      Aimé par 1 personne

      1. Je connais bien de prendre les transports en commun en période de pointe ainsi qu’en période calme. Les deux me font rager, soyez-en certain. Trop de gens pour trop peu de véhicules ou trop de temps entre deux véhicules. Je ne faisais que parler de l’objectif visé par les autorités, pas si les solutions qu’ils préconnisent fonctionnent à notre goût.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s