Pierre Ambroise

CHAMPION DU MONDE DU 800m, il est champion du monde du 800m. Personne pourtant n’avait misé un kopeck sur ce serial loser habitué des 4ème ou 5ème place lors des grands championnats, paralysé par l’enjeu quand il est favori. Mais voilà, il l’a fait, champion du monde dans l’une des disciplines les plus dures de l’athlétisme le 800m. 

Pierre-Ambroise c’est d’abord un personnage qui semble tout droit sorti d’une bande dessinée. Sa pointe de vitesse en ferait bien un super héro « The Boss » mais avec sa houppette, il me fait irrésistiblement penser à Tintin. Imaginez Tintin capable de fondre à la vitesse de l’éclair sur Rastapopoulos. C’est Pierre-Ambroise. Et puis ce prénom, ce prénom improbable : Pierre-Ambroise, le prénom d’un preux chevalier du Moyen-Age à l’image de Son lointain ancêtre Pierre-Ambroise de la Forest, Baron de Craon , 1ère Baronnie d’Anjou. Ses parents ont sans doute voulu l’endurcir dans les cours de récréation en l’affublant de cet étrange patronyme.

 Ils ont réussi leur coup. Pierre-Ambroise est un dur au mal. Cela lui permet de supporter les souffrances de l’ entraînement pour le 800m avec les terribles exercices dits  « d’endurance lactique » deux termes normalement antinomiques : un enchaînement de 5 courses de 400 mètres avec  5 minutes de récupération entre chaque course. L’objectif de ces exercices est de s’habituer à continuer à courir quand le corps s’empoisonne et au contraire dit stop. 

Mais venons en à la course. Ça avait mal commencé pour Pierre-Ambroise. En début de course, il se prend un coup de coude du coureur kenyan façon « dégage petit » mais Pierre-Ambroise est solide et reste debout. Il produit ensuite une accélération brutale au 250m. Le très sérieux Stéphane Diagana lâche dépité « Il part de très loin », sous-entendu « Petit qu’est-ce tu nous fais, tu vas t’effondrer dans la dernière ligne droite et nous refaire une 5ème place ». C’est d’ailleurs ce que croient aussi ses adversaires qui lui laissent un peu de champ. Mais Pierre-Ambroise tient le coup, résiste au retour du polonais archi-favori. Il n’était sans doute pas le meilleur mais « rien ne sert de courir, il faut partir à point… »

Commence alors la 2ème médaille de Pierre-Ambroise, celle de la meilleure interview de l’année. Pierre-Ambroise est ce que l’on appelle un bon client. Son échange avec Nelson est un chef d’œuvre qui se passe de commentaire. À l’entendre on pourrait le croire dilettante. Il nous ferait presque oublier les heures d’entraînement quotidien qui en font aujourd’hui l’homme le plus rapide du monde sur 800 mètres. Chapeau l’artiste!!!!!

http://sports.orange.fr/videos/insolite/l-interview-surrealiste-de-pierre-ambroise-bosse-avec-nelson-monfort-VID0000002pVqf.html

2 réflexions sur “Pierre Ambroise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s