Fête savoyarde

Aujourd’hui le soleil boude. Nous décidons donc d’aller passer un moment à la fête savoyarde organisée au village. Retour au local après les excès de la mondialisation Neymar. Les costumes traditionnels sont de sortie accompagnés par un talentueux accordéoniste sans oublier l’incontournable groupe de cor des Alpes. 

Les bénévoles sont affairées pour servir le repas savoyard : au menu une savoureuse polenta accompagnée de diots, un repas copieux, solide comme la montagne. L’assiette en plastique est compartimentée et les mets y arrivent militairement : compartiment 1 melon/jambon de pays, compartiment 2 diot/lard/polenta, compartiment 3 tomme, compartiment 4 framboisier… et au suivant compartiment 1… Il y a quelque chose qui cloche. Le folklore local semble désincarné. Les stands proposent de la charcuterie locale comme des hand-spinners. Ils sont manifestement tenus par des professionnels des fêtes de village. L’indispensable vendeur de miel est d’ailleurs présent. Il y a toujours un vendeur de miel dans ces fêtes traditionnelles.

Notre fête savoyarde ne prend pas. Celui qui était déguisé en chef du village a vite repris ses habits de tous les jours. Cette tradition ne semble pas vraiment signifiante pour eux : image d’un pseudo-passé réinventé pour les touristes ou passé trop rude dans ces montagnes sans concession qu’ils ont surtout envie d’oublier, je ne saurais dire. Heureusement les saucissons sont extraordinaires. Regardez bien la photo : il ne peut rien arriver à un pays avec des saucissons comme ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s